Nos conseils pour repérer la présence de punaises chez soi ?

Les punaises de lit se cachent le jour et sortent la nuit pour piquer leur victime (le terme exact est « mordre »). Se rendre compte de la présence de punaises peut être difficile, à moins d’être bien informé et de savoir quoi et comment vérifier.
Sachez avant toute chose, qu’une infestation de punaises de lit n’est liée en aucun cas à l’hygiène, ni à la vétusté des lieux. Par contre, une parfaite hygiène quotidienne et une volonté de veille et de lutte permanente sont des facteurs essentiels pour diminuer la contamination et la dispersion des insectes.

Les différents signes d’infestation

Les punaises de lit se cachent le jour et sortent la nuit pour piquer leur victime (le terme exact est « mordre »). Se rendre compte de la présence de punaises peut être difficile, à moins d’être bien informé et de savoir quoi et comment vérifier.
Sachez avant toute chose, qu’une infestation de punaises de lit n’est liée en aucun cas à l’hygiène, ni à la vétusté des lieux. Par contre, une parfaite hygiène quotidienne et une volonté de veille et de lutte permanente sont des facteurs essentiels pour diminuer la contamination et la dispersion des insectes.

Les boutons

Les boutons dus aux piqûres de punaises de lit (plus précisément à la salive inoculée lors des piqûres) peuvent sortir de quelques heures jusqu’à 14 jours après la morsure.
Ils se présentent généralement en ligne ou regroupés.
Les réactions sont personnes dépendantes, ce qui signifie que certaines personnes ne présentent aucune réaction cutanée alors que d’autre vont manifester des réactions très fortes voire sévères.

reaction-cutanee-boutons-puce-de lit
signes-infestation-punaises-lit

Les punaises

Il est rare mais pas impossible de voir des punaises se déplacer même en plein jour. En règle générale, quand on voit des punaises, l’infestation est déjà à un stade avancé.
Les jeunes ou immatures sont de couleur claire (à jeun) ce qui les rend peu visibles et difficiles à détecter en début d’infestation.
Les punaises adultes sont brunes et donc plus facile à identifier.

Les traces de déjections

Les déjections des punaises de lit sont surtout constituées de sang digéré.
Elles sont noires et liquides lors de l’émission.
Isolées, leur taille est de 1 à 3 mm et elles imprègnent le tissu.
Sur les structures non absorbantes, elles forment un petit amas plus ou moins pâteux semblable à une tâche d’encre.

dejections-punaises-de-lit
presence-punaises-taches-sang-draps

Les traces de sang

Les traces de sang sur les draps peuvent correspondre :

  • Au métabolisme de la punaise. Une punaise peut prendre jusqu’à deux fois son poids lors d’un repas. Lorsqu’elle s’est trop nourrie, elle laisse une traînée de sang très caractéristique derrière elle en quittant sa victime pour rejoindre sa cachette.
  • À l’écrasement d’une punaises lors du sommeil de la victime
  • A un bouton gratté.

Les œufs et les mues

Les œufs mesurent environ 1mm, de couleur blanchâtre, ils sont pondus isolés ou en petits amas de 5 à 15 unités.
Collés par les punaises, ils adhèrent où ils ont été pondus. Ils sont difficiles à enlever particulièrement sur les textiles (vêtements, valises, sacs…), d’où la nécessité de brosser et traiter tous les textiles, et non plus seulement de les secouer.

Quand les jeunes ou immatures changent de stade, elles grossissent et changent de « peau ». Il est donc courant de trouver des mues de punaises sur les lieux d’infestation. Ces mues sont très claires et donc également, difficile à repérer.

oeufs-punaises-de-lit

Où se cachent-elles ?

Attention ! Appelées « punaises de lits », elles peuvent en réalité se cacher dans de nombreux endroits, autres que les lits.

L’inspection visuelle reste d’autant plus aléatoire en phase précoce, que les œufs, les mues, les immatures sont très difficiles à identifier, et les insectes sont bien cachés quand ils sont encore peu nombreux.

Les punaises privilégient des zones discrètes pour se cacher :

  • Dans la literie, les coutures des matelas, à l’intérieur des matelas par les grilles de passage de l’air.
  • Sur les sommiers, dans les interstices entre les lattes du sommier et leur logement, dans les tubes lorsque le cadre est creux, dans la visserie de la structure du lit.
  • Dans les interstices des cadres de lit et des pieds de lit.
  • Dans et derrière les têtes de lit.
  • Dans le mobilier directement proche des lits (table de chevet, fauteuil, commode…).
  • Dans les rideaux et les tringles.
  • Derrière les tableaux.
  • Derrière la tapisserie.
  • Dans les prises et les interrupteurs quand l’infestation gagne du terrain.
  • Dans les cas les plus avancés, sous les parquets, sous les moquettes, derrière les plinthes, voire les gaines techniques et faux plafonds.
Les punaises de lit dans une chambre d'hôtel

La reconnaissance et l’identification des zones infestées sont des étapes cruciales. Elles vont permettre de cibler et d’adapter la lutte contre les punaises, jusqu’à l’éradication de l’infestation.

A ne pas confondre

D’autres insectes sont susceptibles de provoquer des boutons

Boutons provoqués par des acariens

Les acariens

Boutons provoqués par des piqûres de moustique

Les moustiques

piqures-puces

Les puces

Insecte provoquant des boutons

Les pyemontes

piqures-scleroderme

Les sclémrodermes

punaise-des-jardins

A NE PAS CONFONDRE avec la punaise des jardin, qui ne pique pas

statistiques-interventions-punaises-de-lit

Étude menée dans le Sud-Est de la France