L’ADN, pour décortiquer la punaise de lit

Puce de lit, parasite de l'homme

L’ADN, pour décortiquer la punaise de lit

L’ADN, pour décortiquer la punaise de lit 1000 564 Eco-Flair

Une fois sa carapace formée (juste après son premier “repas”), la punaise de lit devient quasi indestructible. Cette carapace est un modèle de résistance face à la plupart des agressions, physiques ou chimiques. Mieux (ou pire si l’on en est victime) : imaginons que les insecticides réussissent finalement à passer son armure : elle va les digérer !

S’attaquer frontalement à la punaise promet donc de longues heures d’efforts… Car la “carte ADN” de la punaise n’a pas fini d’étonner.

Ce génome de la punaise de lit, il aura fallu une quarantaine d’années pour le dessiner, grâce à quelques 80 chercheurs. Objectif, simple : développer de nouvelles molécules, qui pourraient, par exemple, viser les bestioles avant la formation de cette fameuse carapace. Une piste de travail… Une autre pourrait voir le développement d’une sorte de vaccin, inoffensif pour l’être humain et l’environnement, mais qui “dégoûterait” définitivement les punaises de notre sang.

Pour en savoir plus